serge etievant la préservée de sainte ursule

La préservée de sainte ursule
Roman
       

        
La rencontre insolite, sur les terres d’un couvent, dans le Jura de 1978, entre un jeune maçon espiègle et une orpheline future novice.

        Cette idylle naissante avec la "préservée" incite le jeune homme athée et audacieux à enquêter dans le secret des murs, découvrir d’étranges pratiques, et mettre au jour une énigme qui entraînera le lecteur en 1960 sur les rivages de Méditerranée pour revivre l'ampleur d'une catastrophe. Celle qui fit basculer le destin d’une jeune épouse enceinte…
        Nouant tragédie, romanesque et légèreté, le récit rapprochera les destinées singulières de ces deux jeunes femmes recueillies par des religieuses.






 
Synopsis      
       
      Je m’appelle Maxime et j’ai 19 ans. En cet été 1978, je suis maçon au domaine des Ursulines dans mon village jurassien.
      Elle, c’est Marie-Jacinthe, une orpheline élevée par les religieuses. Elle va avoir 18 ans et veut devenir novice. Ses jolis yeux sont tristes, et même si elle me repousse, elle aime bien que je l'appelle Roxanne.
      Tout m’intrigue autour d’elle : sa vie recluse, l’interdiction pour elle et ses amies de voir les garçons... les travaux de couture obligatoires... ses doux mouchoirs mystérieusement brodés... ses origines inconnues... les énigmes laissées par sa marraine...
      Malgré elle, aussi croyante que je ne le suis pas, me voilà pourtant devenu aventurier, évoluant dans le couvent comme une ombre espiègle et rusée, découvrant de bien étranges pratiques... et la tragédie d'une impensable destinée.



 
. Parution 2016 - 400 pages - format A5 (15 x 21 cm) - 17,50 €
 
 
 
Sainte Ursule serge etievantExtrait du chapitre 6
09 août 1978
.../... 
        Le mur d’échiffe, soutenant l’avancée du perron et les marches des deux escaliers latéraux, était ouvert en son centre d’une cavité maçonnée abritant une statue grandeur nature de la Sainte Vierge.
        Comme fréquemment dans sa représentation, le personnage biblique se tenait debout, la tête légèrement inclinée, les deux bras délicatement écartés présentant les paumes de mains ouvertes.
        On eut dit l’attitude ingénue d’une jeune fille innocente et franche qui, souhaitant rassurer son entourage, déclarerait « Ce n’est pas moi qui ai mis le petit Jésus dans la crèche, je vous assure... »






 
religieuses neige serge etievantExtrait du chapitre 16
20 janvier 1960
        Quelques flocons de neige papillonnent et bigarrent les lourdes capes noires des trois religieuses marchant dans la fine poudreuse recouvrant l’allée du parc. Encadrant sœur Ophélie, la mère supérieure et sœur Euphrasie tendent chacune un bras sur elle pour la couvrir.

  – A quelle heure précise ce rendez-vous avec Charcot, à Saint Roch ?
  – A dix heures, ma mère... nous serons à l’heure.
         Tandis que ses accompagnatrices baissent la tête, la jeune convalescente lève la sienne et tend le bras.
– Gliii... ha... neige... ha... neige !...
– Oui, oui... sœur Ophélie, c’est la neige...





 
Retours de lecture
 
Impressions de lecture données à l'auteur, et reproduites ici avec l'accord des lecteurs et lectrices


 
-------- Mail de Catherine W. (amie d'enfance) 24/05/2016 ---------
 
Il y a bien longtemps qu'un livre ne m'a enchantée de la sorte ...
Il y a bien longtemps que je n'ai eu autant envie de lire la suite...
Il y a bien longtemps qu'un livre ne m'a donné envie de ne pas le lâcher...
Il y a plus longtemps encore que je n'ai éprouvé autant de plaisir à la lecture d'un roman ...

 
Est-ce parce que je connais (un peu) l'auteur ?
Sont-ce les souvenirs d'enfance et adolescence qui sont remontés ?
Est-ce tout simplement l'histoire, le style, les mots choisis, cette écriture à la fois tendre, affectueuse et d'une douceur rare ?
Est-ce ton humour à la fois espiègle et réservé ?
Sont-ce les descriptions toutes en délicatesse, sans s'étirer en longueur ?
 
La construction de ton écrit est une fois encore en deux parties bien distinctes ; comme pour ton premier essai.
Première partie à Sampans, puis seconde partie avec cet épisode dramatique de la rupture du barrage de Malpasset.
Cela doit être ton style, comme une marque de fabrique en quelque sorte !
 
Félicitations, pour le travail de recherche et le vocabulaire ecclésiastique !
Félicitations Serge, je ne peux que faire une critique positive et te dire que j'ai hâte de pouvoir lire la suite !
Alors vite ..... Au travail !
 
J'ai eu tellement de plaisir que je me suis empressée de faire découvrir ton talent à ma fille ; je te dirai ce qu'elle en pense.
Vois-tu, j'ai envie de faire partager ton livre à mes amis.
 
J'ai aimé, me retrouver dans le Sampans de notre jeunesse ; j'ai eu plaisir à me remémorer certains lieux tels qu'ils étaient à l'époque. J’avoue n'être jamais allée derrière le bâtiment des sœurs ; c'était tabou !
 
Alors, merci Serge pour ces bons moments passés à lire ton œuvre. Je cherche quelques critiques négatives mais en vain !
J'imagine que tu auras plus de succès auprès des femmes ; ce qui peut-être, ne sera pas pour te déplaire ! ?
Surtout continue ; je ne suis pas experte, je n'ai aucune référence en matière d'art littéraire mais je crois sincèrement que tu as du talent.
 
Je souhaite sincèrement un bon chemin à ton roman !
Catherine W.


 
-------- SMS et selfie de Viviane B-P. (amie) 21/05/2016 ---------
 
Coucou Serge. Ca y est, j'attaque la préservée, confortablement installée sous mon arbre à l'ombre.serge etievant la préservée de sainte ursule
Preuve à l'appui >
--------  SMS du 22/05/2016 ---------

Bon, au risque de te déranger, juste te dire Ouahou, la préservée ! J'en ai lu plus de la moitié. J... a dû m'extirper de ma lecture pour sortir. Le drame du barrage, on s'y croit. Que de recherches !! Chapeau, j'ai hâte de continuer, je suis en haleine. FELICITATIONS. Je ne peux pas tout écrire. Allez, je te laisse Mr l'écrivain.
 
-------- Message Facebook du 25/05/2016 ---------

J'attaque la fin du livre... page 383... Je me demande à quand la suite. Alors au boulot !
Je suis passionnée (lol). C'est vraiment bien écrit : les scènes, on s'y croirait.


 
-------- Message Facebook du 28/05/2016 ---------

Je m’étais réservée la lecture de la préservée de Sainte Ursule pour un moment propice, comme une bonne chose que l’on veut savourer.
Dès le début j’ai été emportée dans l'histoire du jeune Maxime, tellement bien racontée, que j’ai lu pendant plusieurs heures, laissant tout. Ensuite l’histoire du drame du barrage, et l’amour des parents de Marie J… grandiose ! Je ne pouvais pas me détacher!! Comme à la lecture des 8 premiers chapitres, la préservée était en moi!!
Il y a bien les quelques allusions où l’on sent ton manque total de foi ayant peut être un peu exacerbé les réactions des sœurs face à ces jeunes préservées??? Mais que de recherches magnifiquement transposées!! Chapeau !!!
Quoi dire de plus… que j’attends la suite, que j’essaie d’imaginer à ma façon, mais… si c’est comme les voix du Seigneur, c’est impénétrable, pour moi!! Lol .
Voilà je pourrais dire plus de choses, sans doute, mais non… que du bonheur.
Allez au boulot, à ton clavier l’écrivain plus qu’en herbe !

Viviane B-P.

 

-------- Mail de Carole P. (voisine) 27/04/2016 ---------

Bonjour voisin,
    J'ai terminé le livre depuis le début de semaine. J'ai adoré et je suis impatiente de lire la suite.
Biz à vous deux

Carole P.



 
-------- Mail de Julie L. (nouvelle lectrice) 06/05/2016 ---------

Bonjour,

    Je suis une amie de Sylvie M. qui m'a permis d'avoir l'honneur de lire votre livre.

Me voici à la fin de votre roman. Celui-ci est aéré facile à lire mais surtout passionnant, vous avez tenu l'intrigue tout au fil de l'histoire. A tel point que dès que j'avais 5 minutes je lisais quelques pages.

J'ai très hâte de pouvoir lire la suite.

Merci pour ces merveilleux moments de lecture.

Julie L.


 

-------- Messages Facebook de Sylvie M. (nouvelle lectrice) 14/05/2016 ---------


Bonjour. Je suis moi aussi à fond dans le bouquin ! J'en suis après la catastrophe de Malpasset. Ophélie est à la cérémonie de la passion.

-------- Message du 16/05/2016 ---------

C'est pas un livre que j'aurais acheté toute seule ds un magasin mais vous avez su le vendre, et je ne regrette pas mon achat car c'est une super lecture !

-------- Message du 27/05/2016 ---------

Juste encore vous dire que j'ai kiffé (pour parler jeune) votre livre. Et moi aussi je vais attendre la suite avec impatience ;-)
Sylvie M.



 

-------- Mail de Jean-Claude H. (ami) 26/04/2016 ---------

Bonjour Serge,
    La météo exécrable en ce moment aura eu l'avantage de me permettre de terminer ton livre. J'ai beaucoup aimé et j'ai retrouvé le style malicieux du Bourgeon et l'Orchidée.
La fin du livre nous laisse un peu sur notre faim... même si l'on devine un peu la suite. Je suis sûr que la petite voix saura te donner les clés du prochain bouquin et j'espère que tu ne nous feras pas trop languir.
PS : à mon sens, la partie rupture du barrage et recherche de Suzanne aurait pu être plus concise, mais ce n'est là que mon humble avis.
amitiés

Jean-Claude H.



 

-------- Mail de Martine A-M. (amie) 09/05/2016 ---------

Bonjour Serge,
    je n'ai pas lu ton livre... Je  l'ai dévoré avec une grande passion ! J'attends le deuxième tome avec impatience.
IL EST FORMIDABLE. Je te tire mon chapeau car je m' imagine tout le travail que cela doit être.
On se retrouve dans les coins secrets de Sampans, c'est très passionnant.
Fais le deuxième livre avec autant de repères du pays. Tu es un bon écrivain. Continue et à bientôt. Bisous.
Martine A-M.


 

-------- Mail de Eliane (amie) 31/05/2016 ---------

Bonjour Serge,
    J'ai beaucoup aimé "La préservée" sur le plan de la construction littéraire, le suspense, la documentation sur tous les évènements et la "versimilitude" comme l'on dit en anglais.
Tu as les qualités requises pour continuer à intéresser nombre de lecteurs.
    Il est vrai que, ayant habité Sampans, tout cela me parle davantage ; mais tu connais mieux "la maison des soeurs que moi"
!
Bises amicales et au plaisir

Eliane

 

-------- Mail de Danièle H-G. (amie) 02/06/2016 ---------

Bonjour Serge,
    Livre terminé, quel dommage, j'ai besoin de la suite.
J'aime ton style d'écriture, car je ressens de la douceur, de la grâce ; ton côté coquin, espiègle, mais toujours touchant.
Bien sûr l'enfance réapparaît, on reconnait les personnages, les lieux ; j'ai découvert la maison des soeurs (interdit pour nous). C'est facile à lire, très bien décrit. Je cherche une critique... au moins?? Que nenni
Alors, la suite ; je l'imagine : évidemment au premier abord, un jour c'est les retrouvailles, bonheur ou relation interdite!!!
Mais j'attendrai ......
que l'écrivain SERGE prenne sa plume !
Merci, j'ai passé d'excellents moments en compagnie de Maxime et Marie-Jacinthe, dans notre village.
Bien sincèrement

Danièle H-G.



-------- SMS de Chantal G. (petite cousine) 16/06/2016 ---------

Ca y est, G fini le boukin !
C vrai k on reste sur sa fin. On a hate de savoir la suite. Il est vraiment passionnant. Je viens de le passer à ma sister.
Chantal




 

-------- Post Facebook de Maryse F. (amie) 16/07/2016 ---------

 
La préservée de sainte ursule
La verve d'un Frédéric Dard, le tempo d'un Guillaume Musso et le souci du détail historique d'un André Castelot... Le tout illustré d'anecdotes qui comme des madeleines de Proust émeuvent ou font rire et me parlent d'un temps que les moins de 20 ans...
Cet ouvrage est un bon compagnon.
Je le quitte à la fois nostalgique et enthousiaste et j'espère que bientôt ma bibliothèque s'ennoblira d'autres compagnons nés de l'imagination de leur admirable auteur.

Maryse F.


 






 
L’écriture du second volume est en cours.
Le futur Livre 2 poursuivra le récit de l'odyssée de Maxime et Marie-Jacinthe.



 
Pour me contacter (commentaire, info, commande, etc.)




 
 
 



Créer un site
Créer un site